photo Loira à Serre de la Fare (43)photo barrage Villerestphoto loire moyennephoto La Loire en aval de Toursphoto Loire moyenne
  
by ERN
European Rivers Network


    

SOS Loire Vivante - ERN France
         
Vague de Microcentrales
sur le haut bassin de la Loire et ailleurs

Accès direct
aux dossiers

Brèves, dans les medias et communiqués de presse


HAUT ALLIER


>> Projet de microcentrale sur la Desges à Chanteuges: en cours 02/2019

>> Projet de microcentrale sur le Pontajou : refus de la demande d'autorisation : arrêté du 16/11/18

>> Projet de microcentrale sur l'Allier à Vichy : études en cours 02/2019


LOIRE AMONT


>> Projet de microcentrale sur l'Auze entre Yssingeaux et Saint-Jeures : en cours 02/2019

>> Projet de microcentrale sur la Gazeille près du Monastier
: en cours 02/2019

>> Projet de microcentrale sur la Loire à Brives-Charensac :
études en cours 02/2019


AUTRES CAS SUIVI EN FRANCE


>> Projet de microcentrale sur le Nant-Bénin à Peisey Nancroix et La Plagne-Tarentaise : refus tacite en date du 28/12/2018

>> Projet de microcentrale sur le Ponthurin : en cours 02/19



Retour à

SOS Loire vivante

NON au développement inquiétant des microcentrales sur les cours d’eau à enjeux

La France compte 2000 à 2500 microcentrales (de moins de 12 MW) qui produisent à peine 1.5% de la production d’électricité française annuelle. A l’heure où la résilience des écosystèmes doit être améliorée pour faire face aux changements climatiques, les micro- et –pico centrales, n’ont pas lieu d’être développé sur les cours d’eau à enjeux de notre pays.

Ces microcentrales étant situées pour la plupart sur des rivières de montage et en chaîne, leurs impacts sur les écosystèmes aquatiques sont démesurés au regard de la production d’électricité générée : mortalité piscicole et blessures dans les turbines et déversoir, dégradation des habitats dans les tronçons court-circuités, continuité écologique dégradée, altération de la qualité de l’eau, etc. pour quelques kWh/an. Ces microcentrales, compte-tenu de leurs impacts, ne peuvent concourir à la transition énergétique. Elles n’ont d’intérêt que pour les propriétaires qui bénéficient de tarifs de rachat règlementé.

Le département de la Haute-Loire compte déjà une cinquantaine de microcentrales (sur 57 au total) mais qui assurent à peine 20% de la production hydroélectrique du département.

> Plus d’infos sur les chiffres de l’hydro en France et sur la position de ERN sur l’hydroélectricité.

Malheureusement, on assiste depuis quelques années au développement de nombreux projets hydroélectriques dans toutes les rivières de France, sans considération des efforts faits pour restaurer ou préserver l’intégrité des milieux aquatiques. C’est aussi bien le cas sur des rivières joyaux dans des parcs nationaux que sur d'autres cours d’eau classés en liste 1 et liste 2.

> lire notre brochure sur les projets de microcentrales sur des rivières sauvages

Les projets de microcentrales sont quasiment toujours en contradiction avec les politiques de restauration des milieux aquatiques.

1/ Projets menaçant nos rivières sur le haut bassin de la Loire et ailleurs

• Projet de microcentrale sur la Desges à Chanteuges (43)

La Desges est une rivière remarquable, classée en liste 1 et 2, en très bon état écologique, hébergeant diverses espèces protégées dont le Saumon atlantique, la Lamproie de planer, le Chabot. Le projet est situé sur deux sites Natura 2000, une Znieff type 1 et 2.

En plus de l'incohérence globale du projet sur ce cours d'eau à enjeux, justifié par la Communauté de Communes des Rives du Haut-Allier pour combler le déficit d'une auberge, plusieurs entraves au droit et incohérences pour le territoire ont été constatés par les riverains et associations locales. Mais à ce jour le projet n'est pas abandonné.

Les acteurs locaux et les associations se mobilisent contre le projet !
> consulter le dossier, suivre les actions des assos, participez à la cagnotte depuis sur notre site d'ERN


• Projet de microcentrale sur l'Auze (affluent du Lignon du Velay - 43)
puissance installée estimée : 153kW (185 hab. hors chauffage)

La rivière Auze est une rivière en bon état écologique et en bon à très bon état physico-chimique. Un seuil d'une hauteur d'environ 1,20 m au-dessus du terrain naturel (pour une hauteur de chute d'eau de 0,95 m à l'étiage) sera réalisé sur l'Auze.

Le projet, sa réalisation ainsi que l'étude d'impact présentés amènent plusieurs interrogations quant à la clarté, cohérence et complétude du dossier, l'impact du projet sur le milieu naturel, l'intérêt dun tel projet, la légalité des travaux déjà entrepris avant la fin de la consultation et les procédures en justice en cours !

Les riverains et les associations se mobilisent contre le projet

> signer la petition.

Projet soumis à etude d'impacts et enquête publique (terminée le 05/02/2019) >Consultez le projet
L'avis de l’Autorité Environnementale souligne clairement l’incertitude quant à l’absence d’impacts résiduels du projet
.
SOS Loire vivante vient de déposer son avis négatif. >lire .
Synthèse des arguments. >lire.

Le commissaire enquêteur rend un avis favorable... > lire les conclusions du rapport


• Projet de microcentrale sur la Gazeille près du Monastier (43)
puissance max nette estimée : 330kW (400 hab. hors chauffage)

La Gazeille est une belle rivière de tête de bassin, classée en liste 2 et un réservoir biologique, un des seuls affluents rive droite de la Loire hébergeant le Chabot. Le projet est situé sur un site Natura 2000, une Znieff type 1. 

Le projet donne l'impression de faire une microcentrale avec deux centrales existantes, or ce projet ne bénéficie qu'au pétitionnaire. Pour la rivière, les impacts sont à la hausse, notamment par l'augmentation du débit turbiné et longueur du tronçon court-circuité.

Projet soumis à étude d'impacts et enquête publique (terminée le 13/02/2019) > Consultez le projet

SOS Loire vivante a déposé son avis négatif >lire.
Synthèse de nos arguments. >lire.


• Projet de microcentrale sur le Ponthurin (38)

Plus d'infos bientôt !

2/ Des projets qui émergent à suivre de très près

• Projet de microcentrale sur la Loire à Brives-Charensac (43)

Plus d'infos bientôt !

• Projet de microcentrale sur l'Allier à Vichy (63)

Plus d'infos bientôt !

3/ Des projets refusés ou abandonnés !
• Projet de microcentrale sur le Pontajou (43)
puissance estimée : 81kW

Le petit paradis du Pontajou, affluent de la Seuges (43), magnifique rivière libre en tête de bassin, classée liste 1 et 2 et réservoir biologique, N2000, havre de biodiversité et de nature, devrait rester vierge de tout équipement hydroélectrique.

Le Préfet de Haute-Loire a signé l'arrêté de refus d'autorisation de la microcentrale hydroélectrique, sur avis défavorable du CODERST rendu le 20 septembre 2018. L'argument principal retenu par les services instructeurs de la Direction des Territoires est que, compte-tenu du niveau de préservation et de protection du site, le projet ne peut pas prouver l'absence d'impacts dommageables non seulement sur la truite fario, mais aussi sur l'écrevisse à pattes blanches, et sur le potentiel de moule perlière détecté. L'absence d'autres microcentrales, la qualité paysagère exceptionnelle et la mobilisation citoyenne locale ont également joué dans la décision finale. Lire le communiqué de presse des associations.


Les riverains et les associations mobilisés contre le projet :
> voir la pétition
des habitants.

Projet soumis à etude d'impacts et enquête publique (terminée le 27/04/2018). SOS Loire vivante a déposé un avis négatif >lire.

• Projet de microcentrale sur le Nant-Benin (38)


Plus d'informations bientôt

 

Pour plus d'informations contactez-nous directement : 

SOS Loire Vivante
8, rue Crozatier ,
43000 Le Puy en Velay
France 


Tél. : +33 (0) 4 71 05 57 88 
Fax : +33 (0) 4 71 02 60 99 

courriel : sosloirevivante arobase rivernet.org 
web : http://www.sosloirevivante.org



Pour plus d'informations contactez-nous directement :   SOS Loire Vivante 8, rue Crozatier ,  43000 Le Puy en Velay France    Tél. : +33 (0) 4 71 05 57 88   Fax : +33 (0) 4 71 02 60 99   courriel : sosloirevivante arobase rivernet.org   web : http://www.s  Retour à la page principale de RiverNet


Ces pages et leur contenu sont © Copyright de European Rivers Network

Brèves

06.02.19 : Participez jusqu'au 13 février à l'enquête publique sur le projet de Microcentrale sur la Gazeille

04.02.19 : Refus du projet de microcentrale sur le Nant Bénin (en Savoie) ! Mais hélas, poursuite de celui du Ponthurin ...

30.01.19 : Participez jusqu'au 5 février à l'enquête publique sur le projet de Microcentrale sur l'Auze

15.10.18 : Le Pontajou restera une rivière libre. La préfecture a émis un refusau projet.



On parle de la microhydro.
dans les médias

>> 8 mars 2019 : Reporterre sur France Inter - Les microcentrales hydroélectriques en question : Lorène Lavocat, journaliste à Reporterre, a présenté son enquête réalisée notamment en Haute Loire sur les microcentrales hydroélectriques à lire ici et !

>> février 2019 : 4 émissios radio sur RCF consacrées aux installations de microcentrales hydroelectriques :
emission 1/4 du 05/02
emission 2/4 du 12/02
emission 3/4 du 19/02
emission 4/4 du 26/02

>> 09/02/2019 : reportage de France 3 Auvergne Rhône Alpes sur le projet hydro sur l'Auze

>> 06/02/2019 : une minute une question pour Reporterre : "L'hydroelectricité est-elle une énergie verte ?"

>> 26/04/2018 : journal de l'environnement : barrages dans les balkans : "un capitalisme sauvage dans un milieu encore sauvage"


Nos principaux communiqués de presse
sur l'hydro.

12.10.18 : Refus par l’Etat du projet de micro-centrale sur le Pontajou, en Haute-Loire : un premier petit pas dans la bonne direction, à saluer comme il se doit. Comm. de presse des associations

°
04.06.18 : Projet aberrant de microcentrale de Chanteuges sur la Desges, dans le Haut Allier :choisir la biodiversité, le tourisme de pêche et de nature plutôt que les nouvelles turbines. Comm. de presse des associations

°
14.03.18 : Journée mondiale d'action pour les rivières. L’hydroélectricité à outrance, un désastre pour nos rivières ! Comm. de presse de ERN

°
08.09.17 : Des microcentrales hydroélectriques sur les ultimes rivières sauvages dans les Parcs Nationaux et Naturels régionaux : un choix judicieux ?
Comm. de presse des associations

°
18.10.15 : Hydroéléctricité : La qualité plutôt que la quantité ! Réaction de ERN - SOS Loire Vivante au Congrès de l'ANEM (Ass. national des élus de montagne)

°
plus voir archives